Donnez du sens à vos projets

divider

Goût amer : la FED augmente les taux d’intérêts pour la 5ème fois

separator

Goût amer : la FED augmente les taux d’intérêts pour la 5ème fois

/ 0 Comments /

MARCHE

Pour certains (les court-termismes), la potion est amère cette semaine. Je vais y revenir. Mais avant laissez-moi vous parler de la FED. Plus besoin de présenter son président Jay (Jérôme Powell). Depuis quelques mois, les investisseurs et épargnants du monde entier sont accrochés à ses actes et paroles. Goût amer : la FED augmente les taux

Cette semaine, La FED a augmenté ses taux pour la 5ème fois consécutive. En augmentant de 0,75 %, elle projette ses taux principaux, taux directeurs à 3 ou 3,25 %. Ces taux principaux directeurs déterminent les conditions auxquelles les banques « achètent » l’argent à la banque centrale. Mécaniquement, cela augmente les taux d’emprunt pour les particuliers et les entreprises. Cette hausse, les investisseurs l’avaient prévue. Et c’était « pricé » dans les cours. Autrement dit, la valorisation des actions prenait en compte cette augmentation.

Mais ce que n’ont pas du tout apprécié les court-termismes, C’est que Jay annonce qu’il y aurait 2 nouvelles augmentations d’ici la fin d’année. Portant les taux directeurs jusqu’à 4,5 %. Or les court-termismes n’aiment pas ça. Ils veulent gagner de l’argent très rapidement à court-terme. Alors qu’en annonçant cela, Jay a signifié aux investisseurs que la reprise nécessiterait quelques semaines ou mois supplémentaires. Goût amer : la FED augmente les taux

Goût amer : la FED augmente les taux  

Mais Jay se moque de l’humeur des marchés et en particulier des spéculateurs. Ce qu’il souhaite, c’est stopper l’inflation très vite. Il ne veut pas que le monde revienne au régime des années 70-80. L’inflation s’établissait à deux chiffres et des taux d’emprunt à 13 ou 14 %. Vous imaginez aujourd’hui acheter votre maison à 13 ou 14 % d’intérêt ? Non. Et bien c’est ce que veut éviter Jay. Aussi, il frappe fort et souvent. Car quand il aura gagné son combat, l’économie pourra reprendre un court normal. Les particuliers et les entreprises pourront retrouver le chemin du crédit, de l’investissement et de la croissance. Voilà le cercle vertueux que Jay a dans la tête. Quand il stoppe l’inflation, il protège vos économies. Votre pouvoir d’achat. 

Car aujourd’hui, votre pouvoir d’achat est en danger. Imaginez-vous payer le bois pour la construction 30 % plus cher qu’en début d’année, et l’essence, inutile d’en parler.

A ce rythme (9 à 10 % par an) tout aura doublé dans seulement 7 ans. La voiture à 30 000 € vous coûtera 60 000 € et ainsi de suite. Pour être plus précis, si aujourd’hui vous avez 30 000 €, vous pouvez acheter la voiture que vous convoitez. Mais dans 7 ans, il vous manquera 30 000 € pour réunir les 60 000 € nécessaires à l’acquisition de cette même voiture. Donc, le combat que mène Jérôme Powell est très rassurant pour vos économies.

Mais Jay rend la vie difficile aux spéculateurs court-termismes. Ceux qui veulent « faire » de l’argent très vite. Les turbulences actuelles n’y sont pas propices. Face à la douleur, ils vendent massivement et se retirent en attendant des jours meilleurs. Goût amer : la FED augmente les taux

long terme court terme Goût amer : la FED augmente les taux

Les court-termismes sont descendus. Mais à ce jeu, pas de chef de gare pour dire quand le train démarre. Si vous êtes dans le train tant mieux pour vous. Si vous étiez descendu avec les valises (les sous) sur le quai et bien tant pis. 90 % de la hausse annuelle se fait sur 10 jours de bourse en moyenne.

Les investisseurs à long-terme profitent des soldes et achètent à bon compte des actions de valeur, à fort rendement. Microsoft, Apple, Google vont-ils déposer le bilan ? Imaginez aujourd’hui, vous pouvez acheter Microsoft pour 30 % moins cher qu’en décembre dernier. Et Apple -13 % par rapport à décembre Est-ce que Microsoft ou Apple sont moins bons aujourd’hui qu’en décembre ?

Réponse non. Goût amer : la FED augmente les taux

Vous avez toujours Windows ou Mac Os dans votre ordinateur. Vous ne les avez pas jetés, parce que Apple ou Microsoft allaient disparaitre et n’assureraient plus le SAV.

Une dernière chose : tant que vous vous promenez dans les allées du marché, prenez le temps de passer visiter l’étalage de Monsieur « S&P 500″.  Il a ouvert son commerce, il y a 100 ans. Et depuis, il vous délivre 10,6 % par an en moyenne !

Mais que veut dire 10,6 % ? Cela signifie que vous doublez votre capital tous les 7 ans et vous le quadruplez tous les 14 ans. 100 ; 200 ; 400, etc. Goût amer : la FED augmente les taux

OR VALEUR REFUGE LIGNOT

Tags: , ,
separator

Aucun commentaire

Les commentaires sont clos